Québec lance son plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023

Le gouvernement du Québec dévoile le Plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023 – Vers une économie plus verte et prospère, doté d’une enveloppe de 147,5 millions de dollars sur cinq ans.

Le plan d’action pour la croissance et les technologies propres 2018-2023 permettra d’appuyer les entreprises québécoises dans le développement et l’implantation de technologies propres, ainsi que dans leur démarche d’adoption de pratiques d’affaires écoresponsables. Les interventions du gouvernement du Québec devraient entraîner au total des investissements publics et privés de plus de 370 millions de dollars. 
Le Plan d’action vise l’atteinte de cibles ambitieuses d’ici 2023 : 
  • Augmenter de 20 % la proportion d’entreprises québécoises qui mettent en œuvre des pratiques d’affaires écoresponsables, y compris l’adoption de technologies propres;
  • Atteindre 3 milliards de dollars de ventes par les entreprises de technologies propres et de biens et services environnementaux.
Afin d’atteindre ses objectifs, le gouvernement a ciblé trois mesures phares :
  • Des entreprises plus vertes dans toutes les régions du Québec;
  • Des entreprises de technologies propres innovantes et à la conquête des marchés;
  • Un environnement d’affaires favorable à la croissance et aux technologies propres.
Parmi les actions qui seront entreprises par le gouvernement, notons un appui à des projets d’investissement visant l’implantation de technologies propres, la mise en place d’un nouveau fonds de capital de risque, et la création du Carrefour québécois de l’économie verte accessible sur le site d’Entreprises Québec. 
« Grâce à ce plan d’action, notre gouvernement soutient le développement des entreprises québécoises et les encourage à mettre en œuvre des pratiques d’affaires écoresponsables, ce qui permettra d’accroître la compétitivité de l’économie du Québec, tout en réduisant notre empreinte environnementale. C’est en travaillant ensemble que nous serons en mesure d’accélérer notre transition vers une économie plus verte et durable, au bénéfice de la prospérité de tout le Québec. », mentionne Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.
Pour en savoir plus, consultez le rapport ici.
Texte extrait du communiqué de presse original accessible ici.
Tags:

Author: Institut EDDEC