Ouverture des Assises québécoises de l’économie circulaire

Les Assises québécoises de l’économie circulaire se sont tenues le 5 décembre, à guichets fermés. Plus de 400 participants provenant d’associations sectorielles, d’entreprises, des gouvernements et d’organismes divers ont assisté au premier événement d’envergure sur ce thème au Québec. Ces Assises sont organisées par RECYC-QUÉBEC, en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et l’Institut EDDEC.

Marie Grégoire, communicatrice multifonction, a animé les discussions autour des différentes thématiques présentées par plus d’une vingtaine de conférenciers et conférencières provenant du Québec, mais également de la France, de la Belgique, des Pays-Bas et de la Grande-Bretagne. Ces derniers ont notamment parlé du concept de l’économie circulaire et de ses applications concrètes au sein d’organisations, de territoires et de secteurs d’activités variés.
L’économie circulaire repose sur un ensemble de stratégies d’outils et de modèles d’affaires. Créatrice d’emplois et de richesse, elle propose à la fois de réduire la pression sur les ressources vierges et les impacts globaux sur l’environnement par une optimisation de l’utilisation des ressources qui sont déjà extraites et une réduction du gaspillage. Des d’exemples concrets d’initiatives à l’échelle des organisations et des territoires ont été présentées lors des Assises.
En panel d’ouverture : l’économie circulaire à l’échelle mondiale 
La Fondation Ellen MacArthur, organisation britannique phare, présenta comment elle a réussi à positionner l’économie circulaire sur la scène internationale en quelques années seulement et surtout, à la hisser parmi les priorités des dirigeants des grandes entreprises, des gouvernements et du milieu académique.
Jocelyn Blériot, de la Fondation Ellen MacArthur, organisation britannique phare, a présenté comment la Fondation a réussi à positionner l’économie circulaire sur la scène internationale depuis sa mise sur pied en 2010, et surtout, comment ce nouveau modèle économique s’est hissé parmi les priorités des gouvernements et dirigeants des grandes entreprises.

Pour sa part, le représentant de l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), Raphaël Guastavi, a fait état de ses observations et des tendances qui se dessinent pour l’Europe en économie circulaire. Mentionnons que l’Union européenne a adopté, en 2015, un train de mesures en économie circulaire, alors que la Chine et le Japon ont adopté des lois cadres. Les Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique, la France, la Suède, la Finlande et le Royaume-Uni s’inscrivent également au registre des pays leaders de ce nouveau modèle économique.

L’Amérique du Nord et l’économie circulaire
Au Canada et dans le reste des Amériques, la transition vers l’économie circulaire se met progressivement en marche. Des initiatives émergent, dont une nouvelle coalition canadienne mise sur pied en septembre dernier, la « Circular Economy Leadership Coalition », de même que la « Circular Economy Platform » qui regroupe les experts d’une quinzaine de pays, principalement latino-américains.   
Au Québec, à l’initiative de l’Institut EDDEC, une quinzaine d’acteurs influents issus des sphères économique, environnementale et sociale ont été regroupés, en août 2015, au sein du Pôle québécois de concertation en économie circulaire. L’objectif de ce Pôle est de favoriser la transition vers ce nouveau modèle économique. En 2016, un groupe interministériel sur l’économie circulaire (GIEC) regroupant une douzaine de ministères et de sociétés d’état a été mis sur pied à l’initiative et du MEI et de Recyc-Québec. Le Québec se démarque, entre autres, grâce aux efforts combinés de l’Institut EDDEC, des membres du Pôle et du Gouvernement du Québec qui encouragent et soutiennent la mise en œuvre d’initiatives dans près d’une vingtaine de régions. Plusieurs intervenants en ont témoigné lors des quatre sessions techniques de l’événement.
Citations 
« Devant le défi actuel de faire un usage plus optimal de nos ressources tout en réduisant la quantité de déchets que nous produisons, l’économie circulaire nous permet de jouer d’audace. Il s’agit d’un modèle où la croissance économique et la lutte contre les changements climatiques vont de pair pour enrichir les Québécois et servir leurs intérêts. Je souhaite donc de fructueux échanges aux participantes et aux participants aux Assises québécoises de l’économie circulaire! » – MarieChantal Chassé, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques 
« Nous sommes fiers d’avoir réussi à réunir les acteurs clés de tout horizon et l’engouement créé autour de cette première édition des Assises témoigne d’un intérêt indéniable pour l’économie circulaire au Québec. La mise en commun des cas à succès et des initiatives d’optimisation des ressources constitue une étape nécessaire et importante pour réussir ce virage collectif vers une économie moderne plus circulaire et durable. Chacune des stratégies de ce nouveau modèle économique apporte son lot d’opportunités et de retombées pour les Québécoises et les Québécois et les Assises sont une invitation à les découvrir.» – Sonia Gagné, présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC
« En moins de cinq ans, le Québec a acquis une position de leader nord-américain dans la transition vers l’économie circulaire. Les Assises permettront de donner une seconde impulsion à ce mouvement bien amorcé, en rassemblant le nombre d’individus et d’organisations participant à la transition et en favorisant la naissance de nouvelles collaborations. » – Daniel Normandin, directeur exécutif de l’EDDEC.

 

Pour connaitre l’ensemble des initiatives favorisant l’économie circulaire présentées aux Assises : 
www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/entreprises-organismes/mieux-gerer/economie-circulaire/assises
Liste des organisations conférencières
L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), BizBiz Share, Cascades, Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), Circle Economy, Conseil du patronat du Québec (CPQ), Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO), École nationale d’administration publique (ÉNAP), Écosystèmes Alimentaires Urbains (ÉAU), Énergir, Fondaction, Fondation Ellen MacArthur, Fromagerie Boivin, Groupe Michelin, HEC Montréal, Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (Institut EDDEC), Kamik, Lanaudière Économique, ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI), Piscines et spas POSÉIDON, PME MTL Est-de-l’Île, Pratt & Whitney Canada, RECYC-QUÉBEC, Soleno Recyclage, Transition énergétique Québec (TEQ), Union des municipalités du Québec (UMQ), Université Libre de Bruxelles.
Faits saillants
En savoir plus sur les Assises
Source de l’information (communiqué de presse RECY QUEBEC)
Tags:

Author: Institut EDDEC