L’Institut EDDEC dépose un mémoire sur la cible de réduction des émissions de GES

Rédigé par les professeurs Pierre-Olivier Pineau (HEC) et Normand Mousseau (UdeM), le mémoire de l’Institut EDDEC sur la cible de réduction des émissions de GES déposé à la Commission des transports et de l’environnement du Québec (CTEQ) propose cinq recommandations pour faciliter l’atteinte de la cible québécoise.

L’Institut EDDEC appuie la cible de réduction fixée à 37,5 % sous le niveau de 1990 pour le Québec en 2030, mais souligne toutefois que les défis à relever pour l’atteindre sont immenses. Sachant que différents groupes ont proposés plusieurs investissements ciblés dans des secteurs prometteurs, les auteurs mentionnent que « le but [du] mémoire est d’insister sur le fait que l’atteinte des objectifs de 2030 exige que toutes les sources d’émissions de GES soient examinées, comparées et leur coût d’évitement, évalué afin que l’on puisse identifier les voies les moins coûteuses et les plus rentables pour le Québec, en termes d’innovation, de possibilité d’exportation, etc. ». Ils insistent également sur le fait « qu’aucun soupçon d’opportunisme politique ne devrait pouvoir être émis lorsque des mesures sont annoncées ».

Le dépôt de ce mémoire fait suite à une audition particulière auprès des membres de la CTEQ le 6 octobre dernier. Pour visionner l’audition, cliquez ici.

Pour prendre connaissance du mémoire, cliquez ici.

 

Tags:

Author: Institut EDDEC