Économie circulaire : Portrait et pistes de réduction des émissions de GES industrielles au Québec

Le plus récent rapport de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal est maintenant disponible sur Québec Circulaire

Le rapport Portrait et pistes de réduction des émissions de GES industrielles au Québec est le premier volet d’un projet collaboratif de recherche sur le Potentiel de l’économie circulaire sur les réductions d’émissions de GES des émetteurs industriels québécois. Les résultats du volet 1 du projet de recherche présentent une vue d’ensemble des émissions de GES industrielles directes, ainsi qu’un portrait des principaux sous-secteurs industriels et des pistes de réduction de GES. L’analyse du potentiel de réduction d’émissions directes et indirectes lié à la mise en œuvre de stratégies d’économie circulaire dans ces secteurs industriels sera présentée dans le deuxième volet du projet. 

Parmi les principaux constats du rapport :

☑️ Le secteur industriel génère 44 % des émissions québécoises de GES

☑️ Les émissions industrielles directes de GES sont majoritairement non énergétiques

☑️ Ces émissions proviennent d’un grand
nombre de différents sous-secteurs, quelques grands émetteurs étant prédominants (chacun produisant plus d’un demi-million de tonnes par an) dans les secteurs du raffinage, des alumineries, de la sidérurgie et du ciment.

☑️ Le sous-secteur des autres entreprises manufacturières pose un défi important pour la décarbonisation puisqu’il regroupe des milliers de PME. En revanche, Il est possible
de réaliser des gains en adoptant des approches de symbiose industrielle et de récupération de
chaleur

☑️Une grande quantité d’émissions sont issues de la biomasse et sont concentrées dans le secteur des pâtes et papiers

Ce rapport a été préparé par la Chaire de gestion du secteur de l’énergie de HEC Montréal, en collaboration avec l’IEDDEC, le CIRAIG, Polytechnique Montréal et le Centre de transfert technologique en écologie industrielle. Cette recherche a pu être réalisée grâce au soutien financier du Fonds de recherche du Québec et du Fonds vert, en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’innovation (MEI). Le projet bénéficie également de partenariats avec la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ) et le Conseil du patronat du Québec (CPQ).

Visionnez le webinaire de Pierre-Olivier Pineault, co-auteur du rapport, pour une présentation des grandes lignes du rapport : https://youtu.be/t2JM7o9NbR0

 

Tags:

Author: Institut EDDEC